21 août 1833

          Le prince de Craon, caractère facile et doux, voulant avant tout conserver une position agréable dans la société, mais au fond appartenant à l’opinion libérale et modérée. Il est également convaincu et de l’impuisance absolue des carlistes, et de la faiblesse numérique des républicains. Il assure que dans tout Paris on ne trouve pas un seul officier de la garde nationale ayant une réputation carliste.


Allegati:
Versione pdf

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *